Expérience permis par Noémie

 

Coucou à tous,

 

Je m’appelle Noémie, j’ai 24 ans et je viens de réussir mon permis B !

 

Pour ma part, j’ai eu une expérience un peu atypique :

 

Expérience permis par NoémieJe m’explique, je faisais mon stage aux États-Unis dans un petit village perdu et à 45 min à pied du centre-ville.

Autant dire que je ne dépendais que des autres personnes avec qui j’étais en collocation et qui avaient toutes leur permis.

 

Avant, je me suis toujours dis que je n’avais pas besoin de la voiture, j’ai fait mes études en villes donc j’utilisais les transports en commun et j’avais aussi une certaines peur des autres conducteurs et de la responsabilité que représentait le fait de conduire une voiture.

 

J’ai donc décidé de commencer à apprendre à conduire au Etats-Unis, et les personnes qui étaient avec moi m’ont permis de me mettre dans la peau d’un conducteur, de réaliser des tours de la propriété et apprendre à se parquer.

Tout cela sur une voiture automatique.

 

Après avoir réussi mon code américain, j’ai été capable d’emmener les autres personnes faire des courses ou me conduire moi-même à la gare.

J’étais toute fière, j’avais battu ma « phobie » de conduire (ce qui n’était pas gagné d’avance), mais ils m’ont soutenu et j’ai réussi à me débloquer.

 

Malheureusement, à cause du stress, et d’un seul essai possible (les délais étaient très long), je l’ai loupé là-bas, mais cela ne m’a pas découragé pour autant, cela m’a même plus motivé que jamais à apprendre à conduire !

 

Donc à ceux qui ont peur de conduire, des autres ou de vous-même, demandez à quelqu’un de confiance et qui saura vous soutenir, de vous installer derrière un volant sur un parking vide un dimanche, juste pour vous mettre à la place du conducteur et vous permettre de vous rassurer.

 

A mon retour je me suis donc inscrite en auto-école.

Pour moi cela s’est enchainer assez vite car j’avais du temps libre après mes études. J’ai donc passé mon code, aucun mystère, il faut s’entrainer et encore s’entrainer, retenir les pourcentages et faire preuve de bon sens.

 

Peu après, j’ai commencé la conduite sur voiture manuelle et j’ai pu apprendre à manipuler le levier de vitesse.

 

Ma monitrice m’a toujours poussé à me surpasser à chaque fois afin que je sois plus en confiance et que j’acquiers plus d’automatismes.

 

Mes conseils :

 

  • Après chaque heure de conduite, il faut regarder sa position (tendue, affaissée…) et faire un petit bilan (j’ai eu du mal à faire ci ou ça, je n’aurais pas dû faire ça ou j’aurais dû le faire. Exemple : j’ai du mal à freiner, trop stressé dans une situation, regard du levier de vitesse etc…)
  • Essayer de ne pas appréhender chaque heure de conduite mais se dire que l’on va gagner en connaissance, sur soi et sur le véhicule. On va être capable de gérer de nouvelles situations en toute sécurité.
  • N’hésitez pas à regarder des vidéos sur Youtube, juste pour voir des situations et les réactions adéquates pour enrichir nos expériences. Et juste avant le permis, j’ai noté toutes les choses que je devais faire ou auxquelles je devais faire plus attention afin que mon cerveau soit prêt lors de l’examen, car avec le stress, si les manœuvres ne sont pas fixées dans l’inconscient, on risque de ne plus savoir quoi faire et de stresser encore plus.

En guise d’exemple voici mes notes qui m’ont rassuré et permis de savoir quoi faire :

 

  • Baisser plus le rétroviseur car j’ai tendance à m’affaisser dans le siège donc je perdsun peu de visibilité.
  • Ralentir (lever un peu le pied) dès que l’on me dit de changer de direction.
  • Faire attention de ne pas rouler trop proche des véhicules en stationnement (à droite).
  • Prendre les virages plus doucement.
  • Bien mettre le pied en face du frein quand on passe un feu tricolore.
  • Tenir mes mains un peu plus hautes sur le volant.
  • Bien regarder dans le rétro avant de freiner et revérifier aussi si l’on attend à un sensgiratoire et qu’il y a un passage piéton à laisser libre.
  • Savoir faire la différence entre s’engager devant quelqu’un (donc prévoir la vitesse carle véhicule roule) ou juste traverser la voie.

 

Au final j’ai eu 31h de conduite, réparties sur 3 mois dont 8h la semaine précédant mon examen.

Ma monitrice voulait que j’ai plus d’automatisme, notamment sur l’allure lors des changements de direction et savoir quand passer à un rond-point ou un croisement sans gêner.

 

Sinon, pour mon épreuve du permis à proprement parler :

 

Il pleuvait, ça m’a rassuré car je me suis dit qu’au moins les gens rouleraient un peu moins vite.

Je suis passée à 9h du matin et j’étais un peu stressé.

 

J’ai bien relu mes notes et préparé ma carte d’identité.

 

Quand ma monitrice m’a appelé, je suis sortie, ai mis mes affaires dans le coffre et suis rentré dans la voiture en disant « Bonjour » de manière enjouée, puis me suis assise.

 

L’examinateur était très accueillant et m’a dit de faire mes réglages pendant qu’il rentrait mes informations.

Il m’a ensuite dit les consignes (comme dans la vidéo de Steph) puis m’a dit que si j’étais prête je pouvais y aller.

 

J’ai alors mis les feux de croisement, démarré les essuie-glaces et mis le désembuage du pare-brise arrière, afin de montrer que je connaissais le véhicule mais aussi que je savais conduire sous la pluie.

 

On a ensuite commencé par la partie conduite autonome où il m’a dit d’aller en direction de l’autoroute.

 

Comme je voulais m’assurer qu’on allait bien prendre l’autoroute j’ai dû demander encore une ou deux fois que je continuais bien dans cette direction afin de bien me placer lors des changements de voies.

 

Pendant ce temps, nous parlions de la pluie ou de personnes qui ne se gênaient pas pour sortir ou changer de voie sans prévenir.

 

Je pense que cela m’a détendu de parler comme cela, après cela dépendra de l’examinateur mais cela m’a replacée en « heure de conduite » et donc je me suis sentie plus à l’aise.

 

Après l’entrée sur l’autoroute il m’a dit de ne pas hésiter à adapter la vitesse avant de m’insérer, en effet étant quand même un peu stressé et comme il y avait un bus devant lors de l’insertion j’ai eu peur de pousser un peu plus ma voiture.

 

Plus loin nous sommes allés dans des ruelles pour effectuer un rangement en bataille ainsi que les vérifications intérieures et extérieures puis nous sommes revenu vers le lieu de départ.

 

Je n’ai pas vu le temps passer.

 

Au final comme il m’avait fait plusieurs remarques du type :

 

  • vérifiez bien autour de vous,
  • attention à votre positionnement sur la chaussée (avec la pluie je roulais plus du côté de la ligne centrale) ; à ce moment-là j’ai eu dans la tête la voix de Steph qui disais « surtout ne lâchez rien », cela m’a permis de bien me reconcentrer et de monter tout ce que j’étais capable de faire.

 

A la fin de l’exam, je n’étais pas sûre de l’avoir par manque de points suites aux différentes remarques.

J’étais presque sûre de ne pas avoir fait d’erreurs éliminatoires mais j’avais une appréhension quant à ses multiples petites remarques.

 

2 jours après j’avais la réponse :

 

j’avais réussi mon permis et là ou je penser que les remarques me plomberait j’ai été étonnée d’avoir 2 points sur les 3 possibles ! 🙂

Du coup comme l’avais dit Steph, les remarques sont là pour nous aider et ne sont pas toujours négatives.

 

Mon bilan :

 

Les vidéos de Steph ont été d’une véritable aide afin de moins stresser, de savoir quelles fautes étaient éliminatoires ou pas, comment se passait l’examen du permis et les vidéos avec ses élèves.

Concernant les vérifications intérieures et extérieures j’ai regardé les vidéos de Nono le mono  sur Youtube.

Cela m’a bien rassurée et m’a permis de m’entrainer mentalement à savoir quoi faire sans devoir réfléchir le jour J.
Vous l’aurez compris, j’avais besoin d’être rassurée afin de parer aux éventualités qui pouvaient survenir.

 

La plus grande aide a été bien entendu ma monitrice, car elle a toujours su me pousser, trouver des nouvelles situations et vérifier que je comprenais mes erreurs et que je ne les refaisais plus.

Je vous souhaite à vous aussi de trouver un(e) monitrice qui saurait vous motiver et vous permettre de vous surpasser.

 

Voila j’espère que mon (long) récit vous aidera et bon courage pour votre permis ! 😉

Noémie.

Author: Steph

Passionné par mon métier d'enseignant de la conduite, j'ai ouvert ce blog pour accélérer votre réussite au permis de conduire et je l'espère, pour vous aider à devenir de futurs conducteurs responsables.

Share This Post On

3 Comments

  1. Génial! Merci d’avoir pris le temps de partager avec nous… Tes notes sont très intéressantes!

    Post a Reply
  2. Merci pour ce témoignage, j’aime bien connaitre les remarques des examinateurs, ou celles de Steph dans les vidéos examen blanc. C’est très instructif et les conseils s’imprègne mieux dans mon esprit.

    Post a Reply
  3. Merci Noémie pour ce retour d’expérience ultra détaillé. Je passe mon permis lundi, je suis assez stressée.

    Post a Reply

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :