Quelles sont ces erreurs éliminatoires tant redoutées ? Et comment les éviter ?

 

 

Grande préoccupation pour beaucoup d’entre vous, les fautes éliminatoires au permis semblent hanter vos nuits !

On va donc en voir la liste 🙂

Mais avant tout, je tiens à vous rappeler votre mission :

 

ASSURER LA SECURITE  –  ETRE AUTONOME  –  FLUIDIFIER LE TRAFIC

Ainsi, les 3 règles d’or pour obtenir votre permis de conduire sont :

 

  1. Ne pas gêner.
  2. Ne pas surprendre.
  3. Ne pas être surpris.

Retenez bien cela, car de ces règles découleront votre réussite !

 

Mise en garde :

 

Quelle que soit l’erreur que vous ayez commis, si l’inspecteur intervient physiquement sur les pédales ou le volant…

Ce sera forcément considéré comme une faute éliminatoire !

Dans ce cas, dites vous que c’est un mal pour un bien ! Pensez aux dégâts, s’il n’avait pas été là !

Un accident c’est pire que de rater son permis, non ?

 

Par contre, une intervention verbale de l’examinateur n’est pas forcément liée à une faute éliminatoire.

Il a le droit de vous faire des remarques sur votre conduite et c’est une bonne chose !

Servez vous de ses conseils pour mieux faire !

En gros, il vous donne des conseils gratuits ! 😉

 

Bon, revenons à nos moutons !

Avant de vous expliquer cela plus en détail, je vous donne un petit exercice !

Mais, j’ai décidé de vous aider encore un petit peu.

 

Alors, Lisez bien ceci :

 

1 Mise en DANGER = Eliminé

1 INFRACTION grave au code de la route = Eliminé

Attention : une faute tolérée, répétée plusieurs fois peut aussi devenir éliminatoire …

 

J'obtiens mon permis plus facilement et plus rapidement

 

Maintenant, c'est à vous de jouer !

Voici plusieurs situations risquant de se produire.

S'agit-il de fautes éliminatoires au permis ou pas ?...

 

Quelles sont les fautes éliminatoires au permis de conduire ?
Éliminé ou pas ?

 

Je cale plusieurs fois à cause du stress. +
C'est toléré ! Mais attention, à condition de ne pas gêner les autres usagers.  Vous ne devrez pas restez une heure au milieu d'une intersection ! Bien sûr, si vous calez à chaque fois que vous démarrez, ça ne va pas le faire ...

Je démarre sans contrôler et je gêne quelqu'un. +
Malheureusement, c'est très dangereux de ne pas se rendre compte de se qui se passe autours de nous ... Eliminé !

Je m'arrête trop prés de la voiture devant moi. +
C'est risqué et ça fait peur ! J'ai certainement mal géré mon freinage ... J'ai peut-être été surpris ? La sécurité n'est pas assurée. C'est éliminatoire.

Je fais un créneau et je touche doucement le trottoir. +
Ça va, c'est toléré ! La sécurité n'est pas mise en péril. Par contre, si vous heurtez violemment le trottoir ou risquez de toucher un autre véhicule, ce sera fatal ...

Je roule trop lentement pendant tout mon examen. +
Il s'agit d'un excès de prudence et faire un excès de quoi que ce soit n'est jamais bien bon ! Vous gênerez à coup sûr les autres usagers, les incitant à commettre des fautes. Rappelez vous : il faut fluidifier le trafic. Ajourné ...

Je dépasse un véhicule et je me retrouve un peu au dessus de la vitesse autorisée. +
C'est toléré, mais à condition de ne pas perdre le contrôle de sa trajectoire ... Et de ne pas exagérer ! Parfois, il vaut mieux accélérer pour se dégager que de rester exposé au danger trop longtemps !

Je roule dans une voie en sens unique. Je vais tourner à gauche, mais je reste placé à droite dans ma voie. +
C'est une erreur qui peut être tolérée sous certaines conditions : Si j'ai bien contrôlé autours de moi et que je n'ai surpris personne, j'ai encore mes chances !

Je tourne à gauche et j'oublie de vérifier dans mon angle mort. +
A condition que personne ne se trouve dans mon angle mort, ce sera pardonné. Mais, il faudra faire un gros effort pour la suite !

Je fais un refus de priorité à droite. +
A votre avis ?... Tous les refus de priorité sont éliminatoires ! Cédez le passage, stop, priorité à droite, passage piétons, croisement difficile règlementé ... C'est une infraction grave au code de la route et un comportement dangereux. Vous avez peut être été surpris par manque d'anticipation, ou bien, c'est une erreur d'évaluation de la situation ... Quoi qu'il en soit, il faudra repasser !

Pour dépasser un vélo, je chevauche la ligne continue.  +
Ce n'est plus une faute depuis juillet 2015. Attention, tout de même à bien évaluer la situation avant de vous lancer !

Je suis en sens unique et je circule dans la voie de gauche. Je me rend compte tardivement qu'il faudrait me replacer à droite. +
On n'est pas en Angleterre ! En France, on roule à droite ! Vous aurez certainement droit à une réflexion de la part de l'examinateur, mais c'est accepté à condition de n'avoir gêné personne. Toutefois, il ne faudra pas renouveler cette erreur plusieurs fois !

Je freine à chaque fois sans vérifier dans mes rétroviseurs. +
L'inspecteur vous le fera certainement remarquer ! C'est une compétence essentielle qui n'est pas maîtrisée et en rapport direct avec la sécurité ! Cette erreur peut être tolérée, mais quand elle est répétée malgré les avertissement ... Elle devient éliminatoire à la fin ...

Je recule beaucoup lors d'un démarrage en côte. +
Beaucoup, c'est éliminatoire ! Un peu, c'est toléré, si je ne gêne personne.

Je fais un arrêt injustifié et je gêne quelqu'un. +
Je pense que vous avez compris maintenant que si je gêne, c'est fichu ... S'il n'y avait eut personne ou si j'avais seulement fait un ralentissement injustifié, ça aurait pu passer.

 

Alors ? Cela vous a t-il semblé cohérent ?

Avez vous compris l'importance des 3 règles d'or ?

Avez vous gardez en tête quelle était votre mission ?

 

Ainsi, vous avez dû remarquez que si votre comportement était dangereux ... Ca ne passerait pas !

 

Voici la définition officielle de l'article 27 de l'arrêté du 19 février 2010 relatif aux modalités de l'examen du permis B :

"Toute action, non-action ou tout comportement dangereux du candidat plaçant les autres usagers et/ou le véhicule dans une situation où la sécurité dépendrait essentiellement des réactions des tiers constitue une erreur éliminatoire".

 

Allez, on va faire un petit récapitulatif de ces "erreurs fatales".

 

Classons les fautes éliminatoires du permis en 3 grandes parties :

 

1. Les 5 infractions graves au code de la route :

 

Les fautes éliminatoires au permis de conduire
Les fautes éliminatoires au permis de conduire

 

1. Rouler en contre sens :

Circuler dans la voie de gauche alors que l'on est en double sens. Rouler comme si l'on était en Angleterre, quoi !

 

2. Griller un feu rouge ou un stop :

Attention au stop glissé ! On doit s'arrêter complètement même s'il n'y a personne !

 

3. Prendre un sens interdit

No comment !...

 

4. Franchir une ligne continue :

Mais attention, parfois nous n'aurons pas le choix ! S'il y a des travaux sur la chaussée dans notre voie, on ne va pas attendre qu'ils soient fini ! De même, si un véhicule est tombé en panne devant nous, on ne va pas attendre qu'il soit réparé ! Donc, s'il y a un obstacle fixe, je peux dépasser en assurant la sécurité bien sûr. Si c'est un obstacle mobile, je ne peux pas excepté un vélo comme on l'a vu plus haut.

 

5. Rouler dans une voie réservée à d'autres d'usagers ou sur la bande d'arrêt d'urgence :

Il ne faut pas rouler dans la voie du bus ni des vélos ! On doit se partager la route. Chacun doit rester à sa place !

 

2. Les actions dangereuses :

 

Comme leur nom l'indique, c'est faire quelque chose de dangereux pour nous et/ou pour les autres usagers de la route.

 

3. Les non-actions dangereuses :

 

Ne pas faire une action attendue dans une situation, peut être aussi dangereux que de faire une action non appropriée dans une autre !

Houlà ! Je sens que j'en ai perdu quelques uns là ! 😉

 

En fait, c'est très simple. Voici un exemple qui parle de lui même :

Imaginez qu'il fasse nuit noire et que vous n'allumiez pas vos feux !

Ca vous semble normal ?

La sécurité est-elle maintenue ?

Vous voyez, ce n'est pas logique. Cet "oubli" ou non-action de votre part met en jeu la sécurité.

 

Oui, je sais, vous allez me dire :"Je ne passe pas mon permis la nuit !" 🙂

D'accord, mais essayez d'adapter ce raisonnement aux différentes  situations que vous risquez de rencontrer et vous éviterez une partie des fautes éliminatoires au permis !

 

Un autre exemple ?

Allez, vous êtes sur une voie d'accélération de voie rapide et vous n'accélérez pas assez pour vous insérez ...

Ne pas accélérer assez est dangereux ...

 

Un autre ?

Un véhicule freine devant vous et vous ne freinez pas ou pas assez ...

Ne pas freinez assez est dangereux ...

 

Vous comprenez mieux maintenant ?

 

Une petite dernière pour la route :

Vous décidez d'effectuer un dépassement.

Le véhicule que vous essayez de doubler met son clignotant à gauche tout d'un coup ...

Et vous, vous ne renoncez pas ...

Ne pas renoncer est dangereux ...

 

Une non-action dangereuse vient souvent du fait d'être surpris.

En effet, par manque d'anticipation, on risque de ne pas réagir à temps et donc de ne pas faire ce qu'il aurait fallu !

 

Je vous laisse donc imaginer le nombre d'erreurs possibles depuis ce point de vue ...

Une infinité, malheureusement ...

 

A bien comprendre :

 

La même erreur dans des conditions différentes peut -être éliminatoire ou non.

Je pense que vous êtes maintenant au courant : Ca dépend de la sécurité.

 

Par exemple :

Un piéton traverse. Je freine tardivement ... ( c'est un manque d'anticipation ).

1er cas : Je contrôle dans mon rétroviseur intérieur et j'adapte mon freinage en fonction du piéton et de l'usager qui me suit. Ca, c'est bon !

2ème cas : Je ne tiens pas compte du fait que quelqu'un me suit et je freine trop fort. Il y a un risque de collision par l'arrière alors que j'aurais pu m'arrêter plus loin !

 

 Mes conseils pour le permis :

 

Ce qu'il ne faut pas faire  🙁 :

 

1. Ne vous présentez pas à l'examen tant que vous n'êtes pas prêt !

 

Ca paraît évident et pourtant ... Il faut faire preuve d'objectivité, ne pas se voiler la face ...

Souvent, notre envie d'avoir le permis nous rend aveugle !

On a l'espoir de ne pas reproduire pour le jour J, les erreurs que l'on fait en leçon.

Mais, si vous faites des fautes importantes avec votre moniteur, il y a de grandes chance que vous remettiez ça à l'examen et que ça se transforme hélas en fautes éliminatoires au permis ...

 

Je sais que les cours coûtent cher et que vous êtes impatient d'être "libre", mais sachez vous raisonner : le prix d'une re-présentation à l'examen revient au même prix qu'une leçon de conduite !

Donc à vous de voir..

Je suis là aussi pour vous aider à accélérer votre apprentissage, alors profitez-en ! 😉

 

2. N'apprenez pas à conduire en apprenant par coeur les parcours d'examen !

 

Même si le fait de connaître les environs aide grandement à se sentir en confiance le jour du permis, ça ne doit pas être votre priorité durant l'apprentissage !

Vous risqueriez de passer à côté de l'essentiel : Apprendre un endroit n'est pas apprendre à conduire !

 

Vers la fin de votre formation par contre, c'est super moyen d'optimiser votre réussite !

Faire des examens blancs et repérer les lieux peut vraiment vous aider à diminuer votre niveau de stress !

 

En tout cas, n'oubliez jamais que même si les lieux où l'on passe le jour de l'examen changent rarement, les situations elles, changent tous les jours ... Ou plutôt, toutes les secondes !

 

Gardez aussi à l'esprit que l'inspecteur va où il a envie ! 😉

 

Dés le début de votre formation, travaillez par objectif !

 

Dites vous par exemple :

"mon objectif est de savoir détecter une priorité à droite".

Et non : "Il faut que j'apprenne toutes les priorités à droite" !

En effet, si par hasard la signalisation changeait la veille de votre permis, vous seriez perdu !

Rassurez vous quand même, ça n'arrive pas tous les jours ! 🙂

 

A savoir :

 

Il n'y a pas de parcours d'examen décidés officiellement par qui que ce soit.

Ce que l'on appelle communément "parcours d'examen", c'est l'habitude qu'on les examinateurs de passer par tel ou tel endroit.

 

Et pourquoi ?

Tout simplement car votre épreuve comporte un cahier des charges assez précis.

Et afin de vérifier vos acquis, l'inspecteur doit vous faire :

  • Circulez en ville
  • Circulez hors ville ( route,voie rapide, autoroute ou même un peu de chaque 😉 )
  • Effectuer une manoeuvre
  • Effectuer 2 vérifications sur le véhicule + 1 question de sécurité routière

En plus, tout ça doit être bouclé en 25 minutes environ. Donc pas question de se promener !

 

Vous comprenez bien que certains endroits sont donc plus propices à cette évaluation ! 😉

 

Ce que vous pourriez faire pour être plus serein le jour du permis :

 

Je vous ai déjà fait une liste des conseils les plus utiles sur cette page (descendez tout en bas de la page pour voir les conseils).

 

Bon courage à tous !

 

J'obtiens mon permis plus facilement et plus rapidement