Reprendre sa formation au permis après une longue pause

Salut à tous,
 
Aujourd’hui, je réponds à Priscou Little Shy qui s’inquiète d’avoir tout oublié après avoir fait une longue pause dans sa formation.

 

 
Bon apprentissage ! 😉

 

Author: Steph

Passionné par mon métier d'enseignant de la conduite, j'ai ouvert ce blog pour accélérer votre réussite au permis de conduire et je l'espère, pour vous aider à devenir de futurs conducteurs responsables.

Share This Post On

11 Comments

  1. Bonsoir stephane merci pour tes videos ca m’aide beaucoup j’ai aussi fait une longue pause et ce n’est pas quelques mois mais des années j’avais passé mon permis la 1ere fois il ya 10 ans que je n’ai pas eu et ensuite j’ai laissé tombé jai eu mes enfants et je me suis consacré a ma famille et la je m’y suis remis j’ai eu mon code et la je conduis a mon rythme et quand jai fait mon évaluation avec mon moniteur il ma dit que je n’avais rien oublié juste qu’il fallait réapprendre des choses en tout cas je suis motivé et ce que tu dis est vrai je note tout ce que je fait pour corriger mes erreurs et faire mieux la prochaine fois! Alors priscou je te souhaite bon courage! A bientôt stephane et pourrais tu nous mettre une vidéo sur une simulation d’examen comme si on y étais et savoir gérer son stress merci

    Post a Reply
    • Salut Salima,

      Je suis content de savoir que tu es motivée !
      Et ok, je ferais une vidéo de simulation d’examen très bientôt ! 🙂

      Post a Reply
      • Bonjour stéphane merci pour tes encouragements et pour toutes tes vidéos vraiment bien expliquer on a l’impression qu’on conduit pour de vrai! Ca se voit que tu aimes ton métier de moniteur car tu nous le fait partager avec le sourire on s’en lasse jamais on a envie de toujours apprendre! A bientot!

        Post a Reply
  2. Bonsoir, j ai eu mon permis en 2005 , je n ai pas beaucoup conduit et j aimerais faire des heures de conduite ,je ne sais pas si j y arriverai la conduite s est pas comme le vélo ..je regarde beaucoup vos vidéos pour reprendre confiance en moi…que me conseillez vous? Merci

    Post a Reply
    • Le mieux, Sofia, c’est de reprendre quelques heures en auto-école pour te remettre dans de bonnes conditions.
      Ca va le faire, t’inquiète pas ! 😉

      Post a Reply
      • Merci beaucoup de m avoir répondu bonne journée à vous:)

        Post a Reply
  3. salut Steph ! tout d’abord merci de consacrer autant de temps pour nous faire progresser . tu est top ne change rien !! alors pour ma part je suis un peu dans le même cas que Salima en 2006 j’ai obtenu le code est fait prés de 30 heures de conduite mais je n’ai jamais passer l’examen de conduite car laisser tomber avant . donc depuis 2008 je n’avais pas conduit … je me suis réinscrite en décembre et j’ai obtenu a nouveau le code en janvier . mon moniteur m’a évaluer a 20h de conduite . je suis a fond et cette fois je ne laisserais pas tomber je suis déterminée plus que jamais !!! je fais 4h de conduite par semaine pense tu que ce soit une bonne chose ??
    merci encore pour tes précieux conseils.

    Post a Reply
    • Salut Lina,

      C’est super ! Tu vas voir, ça va marcher ! 😉
      Et 4 heures par semaine, c’est un bon rythme d’apprentissage !
      Tiens moi au courant de ton avancée si tu peux !

      Post a Reply
  4. Hello Steph

    Je découvre votre site que j’ai survoler très rapidement et le peu de vidéos que j’ai visonner m’ont convaincu de vous laisser un message. Je me suis inscrite à ma première auto école en novembre 2016 et après le boulot je m’y rendais (de 19h à 20h) pour y effectuer mes leçons. Etant trop fatigué et pas assez concentré je ne retenais que 20% de l’enseignement (faut dire aussi que je n’ai jamais ouvert le bouquin, ce qui n’est pas fameux en soit je vous l’accorde). Bref, lorsque je me suis senti prête j’ai demandé un date pour passer le code et manque de pos je ne l’ai pas eu à 1 point près (trog dég à ce moment là, j’avais l’impression d’avoir raté le bac, vous imaginez ma déception). Anyway, je me suis remise en scelle et à la deuxième tentative toujours rien (cette fois ci je l’ai raté à de 2 points). Comment vous dire, j’étais plus que dégouté, j’avais la haine. Bref, je ne me laisse pas abattre et je poursuis les cours, cette fois ci je suis davantages assidus et archi confiante. Je le repasse donc pour la troisième fois consécutive et là, toujours rien. J’échoue à nouveau à un point près. L’échec de ma vie, j’ai râté 3 fois le code et je ne comprenais plus rien, J’étais au bout de ma vie et j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps. Je me suis demandé comment est ce qu’un si petit examen pouvait êtreaussi contraignant pour moi. J’avais la rage et je me suis dit, no way, je n’abandonnerai pas. La quatrième fois je le repasse donc sans grande conviction et à ma grande surprise LE VERDICT tombe. Il est positif, m’habite alors une jois indescriptible de celle qui vous font verser des larmes tellement c’était improbable (c’est surement stupid pour les personnes qui vont me lire mais à ce moment là j’avais désespéré, j’avais perdu confiance et je n’attendais plus rien de ce code).

    Que néni, j’étais gonflé à bloc et fin prête à affronter les futurs obstacle. La conduite, même pas peur, au contraire il me tardais d’y arriver tant j’épprouvais du plaisir avant même d’y avoir mis les pied. Je voyais ça plus comme une bouffé d’oxygène qu’autre chose. Bref, je programme donc mes heures à l’auto école (sous le régime du forfait 30h pris à l’époque pour 1290€) et me met en tête de donner le tout pour le tout.

    Fin des 30h, le bilan est mitigé, il y’a du positif comme du négatif (je vous passe les détail car sinon on est sur du roman) mais le moniteur ne s’oppose pas trop à ma date d’examen. A cette époque le stress monte, je me remémore mes échec du code et j’ai peur de l’issue de mon examen (autant vous dire que je n’étais pas bien). Je me rend donc sur le site de Villacoublay et là c’est la catastrophe, je pers mes moyens dès les premières remarques faites par l’examinateur, s’enchaine alors une suite de petites boulettes qui ne me permettent pas d’obtenir le fameux césame. Aie aie aie aie aie, j’étais dans un état, comment vous dire, d’énorme tristesse. Mais bon je ne lâche rien et je reprends des heures puis je repasse une seconde fois sur le même site et rebelotte j’échoue. Mais punaise, qu’est ce qui ne va pas ??? Pourquoi est ce que je perds autant pied comme ça ? Je suis déboussolée, au bord de ma vie à nouveau. J’ai l’impression que je reproduis l’échec du code et je me dit que c’est pas possible d’en arriver là. Du coup, je me met au permis malin mais manque de pot la personne qui m’accompagne n’est pas si dispo que ça donc ça ne m’a pas trop servie en fait. Donc je reprends des heures à l’auto école et je repasse la conduite cette fois ci à Clamard. Le moniteur était très cool, le circuit était plutôt simple et il faisait plutôt beau, mais je suppose que vous devinez déjà la suite : c’est à nouveau l’ECHEC. Il n’y a plus de doute, JE SUIS UNE QUICHE c’est pas possible autrement et m’en veux terriblement de ne pas réussir et je pense à abandonner.

    Pour info, sachez qu’entre mon inscription à l’auto école et ma date de 1er examen au code il s’est écoulé 2 ans, car très prise par mon travail je n’ai jamais vraiement eu le temps d’y mettre les pied. De plus, il faut aussi savoir qu’entre chaque repassage de code il s’écoulais au moins 3 à 4 mois et que pour ce qui est des heures de conduite, j’ai du totaliser pas moins de 60h en l’auto école (avec mon forfait de base) sans compter les 20h que j’ai du prendre chez permis malin.

    Mon Dieu que j’ai douillé.
    Le capital confiance qui n’étais déjà pas très élevé est tombé plus bas que bas.
    Enfin, noter aussi qu’entre chaque repassage de la conduite il y’avais environ 6 à 8 mois d’attente.
    J’ai donc passer pas moins de 5 à 6 ans beigner dans mon échec (avec un intervalle de 4 à 8 mois d’attente entre chaque exam) sans jamais pouvoir m’épanouir ou m’extasier pleinement.

    Nous sommes en 2011, il s’est écoulé quelques mois depuis mon dernier échec et autant que je m’en souvienne il me restait encore 2 tentatives et mon code est toujours valable.

    Kamikaz endurcit ou débile invétéré (je ne sais que choisir), je décide de poursuivre dans ma lancé, et je demande donc une quatrième date d’examen.

    Mais ce n’est malheureusement pas la fête.
    Mon auto école me fait comprendre que je ne suis plus prioritaire et que je n’aurai pas de date d’examen de si tôt car d’autres élèves sont dans l’attente. Je comprends alors au fil des mois que c’est peine perdu et que je n’ai plus le choix, il faut abandonner.

    2013, il s’est écoulé 1 an et demi depuis mon abandon et le permis de conduire me trotte toujours dans la tête.
    Jamais je n’ai pu oublié mes échecs ni mes peines et très souvent j’y ai repensé.
    J’ai besoin d’aller de l’avant et de tourner la page mais une petite voix me dit qu’il faut exorciser tout ça et une autre dans la foulée me dit qu’il n’est tout simplement pas possible abandonner.

    Alors qu’est ce que je fais ??? Je continue ou pas ??? J’en sais frichtrement rien.
    En fait si je sais, « of course » qu’on continue … 😉

    Cette fois ci on ne se décourage pas et on fonce, on fonce, on fonce.
    Je me réinscrit dans une autre auto école, cette fois ci à Créteil (à 1h de métro de chez moi), ma petite soeur y est inscrite et me vante les mérites de cette toute nouvelle auto école.

    N’ayant pas le temps d’y aller, je prends un forfait 20h avec l’option Internet.
    Je bosse, je bosse mes leçons matin et soir et au bout d’un mois voir un peu plus je passe un examen blanc.
    Les résultats sont plutôts satisfaisant, je me sens donc fin prête à demander une date pour passer mon code.
    Nous sommes en juin ou juillet, cette fois ci pas de lézard, j’obtiens mon code haut la main et du 1er coup.
    Comme quoi, persévérer a parfois du bon et il n’est pas plus mal de tester une tout autre approche.

    Mes batteries sont rechargées et mon capital confiance augmente.
    Je laisse passé l’été et en septembre de la même année je décide de placer des heures mais planning a malheureusement été pris d’assaut. Mes activité professionnelles étant contraignante, je decide de revenir an janvier.

    Janvier 2014, je fais mes heures et en rajoute 5 de plus.
    Fin mars je passe enfin la conduite mais comme pour la première fois je me laisse dépasser par mes émotions et tout comme la première fois j’enchaine les boulettes. Quelle dommage, j’étais à 1.5 point de l’obtention.

    Bon bref, que dire ??? J’ai pas de mot … si ce n’est « Qu’on ne se décourage pas 😉
    Je re-signe pour 15h et fin juillet je re-repasse le permis >> Verdict: j’obtiens ENFIN le minimum requis pour mon examen MAIS faute éliminatoire. Et ça, ça ne pardonne pas. Arfffffffffffff la loose, si près et pourtant si loin.

    Qu’est ce qu’on fait ???? Kamikaz ou pas Kamikaz ??? Aller c’est re-parti on re-re-re-signe pour une troisième tentative.
    Et ouais c’est comme ça on lâche pas. NOOOOOOOOO WAYYYYYYYYYY.
    Mais bon je ne comrpends pas trop, soit j’ai d’énormes lacumes soit je fais un blocage sur le passé et pour le coup ce n’est pas improbable puisqu’aujourd’hui je stress à chaque leçon et à chaque passage d’examen. D’ailleurs je traine parfois des pieds mais j’essaie de me booster tant bien que mal. La vie est ainsi faite …

    Que c’est long, je pourrai en faire un film mais en même temps de 2006 à 2016 il s’en ai passé des choses.
    Bref pour finir, j’ai repassé pour la 3ème fois (en juillet 2015) mon permis dans cette nouvelle auto école et comme à chaque fois, c’est l’écatombe. LOL je suis vouée à l’échec et personne n’y peut rien.

    Voilà maintenant 2 ans environ qu’il ne se passe plus rien, j’ai mis mon permis de côté et il me reste au compteur 1 an et demie de validité du code (le code étant valable 5 ans depuis 2011 ) et 2 tentatives à l’examen du permis de conduire. Mais que faire ???

    Ca me trotte dans la tête depuis des mois mais je n’ai plus de souffle, mon porte monnaie est saigné et je suis psychologiquement fatiguée.

    En gros, je ne sais pas s’il faut que je persévère et qu’elle en sera l’issue.
    Mais de vous à moi, je trouverai dommage d’en arriver là pour RIEN surtout que je sais que j’en suis capable et que jamais je n’ai été une dangereuse du volant.

    Bref, keep you in touch 😉

    Post a Reply
    • Salut Shailene,

      Ton message est réellement passionnant, il m’a tenu en haleine jusqu’au bout !! Même si je t’avoue que jusqu’à la fin, j’espérais le fameux : » Ca y est, j’ai eu mon permis ! » 😉

      Tu me parait être une personne déterminée et depuis que je fais ce métier, j’ai toujours vu les élèves déterminés finir par triompher même après beaucoup d’embûches !
      Et comme tu dis, ce serait dommage, aussi près du but de renoncer !

      Alors n’abandonne pas, surtout garde confiance en toi, il n’y a pas de raison pour que ça ne marche pas !
      Il faut d’abord bien analyser tes erreurs de manière à ne pas les reproduire.

      Penses-tu que ce soit dû uniquement au stress ou bien as-tu des faiblesses par exemple au niveau de l’anticipation ou même de la gestion des commandes ?
      Regarde bien sur tes bilans de compétences le nombre de points attribués par l’inspecteur dans chaque case car même si tu penses que c’est uniquement à cause du stress, celui-ci a tout de même fortement tendance à faire ressortir les défauts !
      Comme on dit : »Chasser le naturel, il revient au galop » ! 😉

      Ce que je veux dire c’est que tu dois transformer tes points faibles en points forts d’où l’importance de bien les cerner pour pouvoir les travailler !

      Tu as aussi la possibilité de faire de la conduite supervisée, peut-être ? Ce serait vraiment une bonne chose je pense.

      Tiens moi au courant 🙂
      Steph

      Post a Reply

Laisser un commentaire